.XXX : La chasse est ouverte !

Actualité multimédia

Imprimer cet article

.XXX : La chasse est ouverte !

Depuis le 7 septembre et jusqu'au 28 octobre prochain, l'Icann vous offre la possibilité de protéger votre marque contre un dépôt de nom de domaine en .xxx.

Destinée à favoriser l'identification des sites Internet proposant des contenus « pour adultes », l'extension .xxx sera bientôt active sur la Toile. Réservée aux professionnels de l'industrie pornographique titulaires de marques ou gérant un site spécialisé en ligne depuis au moins le 1er février 2010, cette extension proposée d'ores et déjà en pré-réservation sera, à partir du 6 décembre 2011, définitivement accessible selon la règle du « premier arrivé, premier servi ». En attendant, et pour répondre aux craintes des entreprises n'appartenant pas à ce secteur de voir leurs marques utilisées comme nom de domaine d'un site de « divertissement pour adultes », l'Icann, en charge de la gestion mondiale du nommage sur Internet, a mis en place une phase au cours de laquelle il est possible de bloquer un nom. Ouverte du 7 septembre au 28 octobre 2011 et baptisée « Sunrise », cette phase permet à tout titulaire d'une marque de la réserver (opération à réaliser auprès des prestataires agréés pour enregistrer les noms de domaine) non pour qu'elle soit associée à une extension .xxx, mais au contraire pour qu'elle ne puisse jamais l'être. Cette anti-réservation devrait être facturée 150 €. A l'issue de cette période d'un peu plus d'un mois, plus aucune demande ne sera recevable.

Attention : pour que votre demande de blocage soit prise en compte vous devez fournir le numéro d'enregistrement de votre marque, les zones géographiques, les dates et les classes de dépôt. Par ailleurs, votre qualité (titulaire, co-titulaire, licencié) devra également être précisée.

En cas de conflit

Dans la mesure où plusieurs centaines de milliers de .xxx ont déjà été pré-réservés par les professionnels de l'industrie pornographique, la question de la concurrence entre pré-réservation et anti-réservation se pose. Une question à laquelle l'Icann a déjà répondu en précisant que la réservation d'un nom de domaine en .xxx l'emportait sur une demande de blocage. Bref, si votre marque est déjà pré-réservée par un professionnel de l'industrie pornographique ou si elle venait à l'être au cours de la phase « Sunrise », votre demande de protection serait tout simplement rejetée.

Article du 07/09/2011 - © Copyright SID Presse - 2011